OM-OL : Steve Mandanda – Anthony Lopes, la guerre des goals

Le choc Marseille-Lyon de ce dimanche s’annonce aussi alléchant que primordial pour la suite du championnat. Les portiers Anthony Lopes (OL) et Steve Mandanda (OM) feront partie des grands acteurs de la rencontre. Où en sont les deux gardiens des Olympiques cette saison ?

Ils font partie des meilleurs portiers du football français. Ils l’ont encore prouvé, le week-end dernier, lors de la 29e journée de Ligue 1. Anthony Lopes (Lyon, 27 ans) est parvenu à garder sa cage inviolée face à Caen, pour sécuriser le succès des siens (1-0). Quant à Steve Mandanda (Marseille, 32 ans), il a été le grand artisan de la victoire des Olympiens sur le sol toulousain (2-1).

Jérôme Alonzo, ancien gardien de but du PSG (2001-2008), aujourd’hui consultant pour France Télévisions, abonde : « Ce sont deux gardiens que j’aime beaucoup. Ils sont à la fois spectaculaires et décisifs. Et surtout, et c’est là qu’un goal est important :  ils rapportent des points. » 



Dimanche, Marseillais et Lyonnais s’affrontent au Stade Vélodrome. Et le duel  Mandanda-Lopes s’annonce comme un match dans le match. Lequel des deux portiers parviendra à rapporter des points à son équipe ?

Deux gardiens, une saison quasi-identique

D’un point de vue comptable, les performances de Steve Mandanda et Anthony Lopes sont très proches, cette saison. Le portier marseillais figure à la 3e place des meilleurs gardiens de Ligue 1 (note moyenne de 5,68 dans notre journal). Son homologue lyonnais est tout proche au classement (7e, avec 5,61). Cette tendance se retrouve bien au-delà d’une simple notation.



Pour Jérome Alonzo, ces deux gardiens « complets » possèdent de nombreuses caractéristiques communes : « Au niveau des réflexes, ils sont les meilleurs du championnat, avec Stéphane Ruffier (ASSE). Ils sont tous les deux véloces, agiles et bons dans le jeu aérien. »

Les similitudes valent aussi pour le déroulement de leur saison. Anthony Lopes et Steve Mandanda ont tous deux connu une première partie d’exercice probante. Le gardien lyonnais a notamment enchaîné quatre cleansheets consécutifs de la 10e à la 14e journée. Le portier marseillais a signé, quant à lui, plusieurs prestations remarquées à Nantes (1-0, 2e journée, 9 arrêts), contre Angers (1-1, 3e journée, 8 arrêts) et surtout à Lille (1-0, 11e journée, 12 arrêts).


VIDEO – Revivez la victoire de l’OM à Lille, avec la superbe prestation de Steve Mandanda.


Depuis début 2018, les deux gardiens olympiens sont plus en difficulté. En neuf matchs de championnat, Lopes n’a gardé sa cage inviolée qu’à deux reprises (à Guingamp et contre Caen). En plus, le portier lyonnais s’est montré particulièrement nerveux contre le PSG, le 21 janvier. Selon Alonzo, « son caractère est sa faiblesse. Il va finir par être un joueur très regardé des arbitres. »

Mandanda, lui, a bien réussi trois cleansheets (à Rennes, contre Strasbourg et à Caen). Mais le dernier en date remonte au 16 janvier dernier, contre le Racing. Pour Alonzo, rien n’est affolant : « Ils ne peuvent pas tout faire non plus. Et puis, quand on a plus de cent matchs de Ligue 1 dans les jambes, on a de quoi être confiant... »

Avantage Lopes dans les grands matchs

Pourtant,  une différence notable existe entre les deux gardiens cette saison. Elle concerne les performances dans les rencontres face aux meilleures équipes du championnat (PSG, AS Monaco, Olympique Lyonnais/Olympique de Marseille). Steve Mandanda a disputé quatres matchs de ce genre depuis le début de la saison. Anthony Lopes en a, lui, joué cinq. Et la balance des statistiques penche nettement en faveur du portier lyonnais. 



Sur ces seuls matchs-là, Lopes obtient une note moyenne de 6,2 dans nos éditions, contre 4,5 pour Mandanda. Ces chiffres sont corroborés par le premier Olympico de la saison, au Groupama Stadium, le 17 décembre dernier (victoire 2-0 des Gones). Ce soir-là, Lopes avait réalisé une performance de haut vol (6 arrêts). Mandanda, lui, avait commis une grossière faute de main sur l’ouverture du score du capitaine lyonnais, Nabil Fékir.

« Steve, c’est la force tranquille » J. Alonzo, à propos du gardien marseillais

De là à déduire une supériorité du portier de l’OL ? Jérôme Alonzo préfère mettre des gants : « Oui, Steve (Mandanda) a pris plus de buts qu’Antho (Lopes) face aux meilleures équipes du championnat. Mais, il ne peut pas sauver tous les matchs ! L’OM, dans sa globalité, est moins performant face aux grosses écuries.« 

L’ancien portier marseillais (1995-1997) poursuit : « Il connait très bien le foot, il ne se prend pas la tête. Il sait qu’une saison est très longue. Steve, c’est la force tranquille. Il est très concentré, très constant. Il a tout vu, tout connu. Il a été champion de France (avec l’OM, en 2010). Il a disputé des matchs internationaux, des gros matchs en Ligue des champions. » L’Olympico promet d’être intense, dimanche soir. Et les deux équipes auront besoin de leurs gardiens sous leur meilleur jour. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *